Devenir infirmier. ère

Titre délivré

Diplôme d’Etat d’Infirmier.ère accompagné d’un grade licence. Le Diplôme d’Etat est reconnu dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne.

La formation en soins infirmiers à Annemasse

Répartie sur 6 semestres, la formation est organisée dans un système en alternance (cours/stage) où l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et les lieux de pratique professionnelle sont des lieux de formation qui contribuent conjointement au développement des compétences professionnelles. Les multiples professionnel.le.s unissent leurs efforts et leurs compétences afin de former au mieux les futur.e.s infirmier.ères. Les étudiant.es peuvent s’appuyer pour cela sur les compétences de formateurs et de formatrices qui partagent leur temps entre enseignement, accompagnement et travaux de recherche. Ils.elles bénéficient également d’une solide formation pratique dispensée par des soignant.e.s expérimenté.e.s qui travaillent dans les divers établissements de notre territoire.

La formation théorique

Nos atouts

L’I.F.S.I. offre un accompagnement de qualité.  Les formateurs et formatrices accompagnent les étudiant.e.s  dans leurs apprentissages, les guident tout au long de leur formation.

L’I.F.S.I. utilise des méthodes pédagogiques qui incitent les futur.e.s professionnel.le.s à travailler en collaboration, à confronter leurs idées, à s’auto-évaluer, tout en développant une ouverture d’esprit et en stimulant la découverte de nouveaux champs de compétences.

La formation clinique

Nos atouts

Les stages constituent un temps d’apprentissage privilégié d’une pratique professionnelle, c’est pourquoi, nous proposons des terrains de stage riches et variés sur un secteur géographique étendu :

  • La Haute-Savoie
  • L’Ain :
  • Le canton de Genève

Nous nous engageons à proposer à chaque étudiant.e un parcours de formation clinique individualisé. Lors de chaque stage les étudiant.e.s bénéficient d’un accompagnement individualisé par les membres de l’équipe soignante et par un.e formateur.rice référent.e du terrain de stage. Les étudiant.e.s ont la possibilité de réaliser un stage à l’étranger au cours du semestre 6. Ils.elles ont le choix de leur destination à condition qu’ils.elles puissent être accueilli.e.s en toute sécurité et mettre en œuvre les objectifs de stage institutionnels et personnels. Des pays tels que le Cambodge, l’Inde, le Vietnam, le Sénégal, le Canada….

L’étudiant.e est encouragé.e à être acteur.rice dans sa formation. L’I.F.S.I. accompagne les étudiant.e.s dans divers projets, de recherches  et concours nationaux. Des étudiant.e.s lauréat.e.s ont déjà pu être primé.e.s.

Programme de formation

Le référentiel de formation est articulé autour de l’acquisition des 10 compétences requises pour l’exercice du métier d’infirmier.e.

Cinq compétences constituent le « coeur de métier » :

  • C1 : Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers ;
  • C2 : Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers ;
  • C3 : Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens ;
  • C4 : Mettre en oeuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique ;
  • C5 : Initier et mettre en oeuvre des soins éducatifs et préventifs ;

Cinq compétences transverses, sont communes à certaines professions paramédicales :

  • C6 : Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins ;
  • C7 : Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle ;
  • C8 : Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques ;
  • C9 : Organiser et coordonner des interventions soignantes ;
  • C10 : Informer et former des professionnels et des personnes en formation.

La durée de la formation est de trois années, découpées en six semestres de vingt semaines chacun, équivalant à 4200 heures. La répartition des enseignements est la suivante :

  • - la formation théorique de 2100 heures, sous la forme de cours magistraux, travaux dirigés et travail personnel guidé.
  • - la formation clinique de 2100 heures.

La formation théorique : 59 UE sont réparties sur les trois années de formation. A ces UE en relation avec les compétences ont été ajoutées 2 unités transverses : UE 6.1 : méthodes de travail et TIC, et UE 6.2 : anglais

Ces différentes UE couvrent six champs :

  • les sciences humaines, sociales et droit ;
  • les sciences biologiques et médicales ;
  • les sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes ;
  • les sciences et techniques infirmières, interventions ;
  • l’intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière (permet de mobiliser les savoirs et les savoir-faire en situation) ;
  • les méthodes de travail.

La formation clinique :

Les stages sont au nombre six, soit un par semestre :

  • 1 stage de cinq semaines au premier semestre ;
  • 4 stages de dix semaines aux semestres 2, 3, 4 et 5 ;
  • 1 stage de quinze semaines, scindé en deux au cours du sixième semestre.

L’étudiant.e réalise ses stages dans chacune de ces typologies :

  • soins de courte durée : auprès de personnes atteintes de pathologies et hospitalisées dans des établissements publics ou privés.
  • soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation : auprès de personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance médicale, en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en hébergement.
  • soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : auprès de personnes ou de groupe qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école,…).
  • soins en santé mentale  et en psychiatrie: auprès de personnes hospitalisées ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie.

Un service sanitaire dès la rentrée 2018

Dès la rentrée 2018, les étudiant.e.s en santé devront effectuer un service sanitaire. Ils.elles seront amené.e.s, durant trois mois, à réaliser des actions de prévention dans diverses structures autour de différentes thématiques.

Perspectives professionnelles

Par la diversité des possibilités de la profession, un large éventail de postes est proposé aux Infirmier.ère.s :

  • dans le milieu hospitalier Þ au sein des hôpitaux publics et privés, au sein des Hôpitaux des Armées,
  • dans le milieu extra-hospitalier Þ au sein des centres de soins à domicile, des foyers logements, des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.), au sein des Structures Scolaires, en milieu carcéral, dans le secteur de la santé au travail, en Humanitaire, chez les Sapeurs Pompiers, en laboratoire,
  • dans le milieu libéral Þ au sein d’un cabinet libéral

Les spécialisations sont possibles :  Puériculteur.rice ; Infirmier.ère Anesthésiste Diplômée d’Etat (I.A.D.E.) ; Infirmier.ère de Bloc Opératoire Diplômée d’Etat (I.B.O.D.E) ; Cadre de Santé.

Les poursuites d’études sont envisageables pour obtenir un Diplôme Universitaire (D.U) ; pour exemple : Soins Infirmiers et médecine d’urgence, Plaies et cicatrisation, Soins palliatifs et accompagnement … et pour obtenir un Master : Santé Publique, Sciences Infirmières, Sciences Cliniques en Soins Infirmiers, Sciences Cliniques Infirmières avec 4 spécialités offertes infirmier.ère en pratique avancée en cancérologie, infirmier.ère en pratique avancée en gérontologie, infirmier.ère en pratique avancée en néphrologie, dialyse et transplantation rénale, infirmier.ère coordinateur.rice de parcours complexes de soins.